Moscou: le Kremlin et la Cathédrale du Christ Sauveur

Lors de notre séjour en Russie, nous avons passé les 3 premiers jours dans la capitale du plus grand pays d’Europe. Le temps d’avoir un aperçu des incroyables trésors que réserve Moscou. Départ pour le cœur de la ville et ses monuments emblématiques.

Depuis notre hôtel situé dans le vieil Arbat, on s’enfile dans le métro à Smolenskaya pour prendre la ligne 3 direction Ploshchad Revolyutsii, aux portes du Kremlin et de la Place Rouge. En émergeant du métro, on reste sans voix devant l’impressionnant tableau qui nous attend. Sous nos yeux se dresse le musée historique, immense édifice en brique rouge orné de toits blancs. Il renferme une collection considérable d’objets témoins de l’évolution de la Russie, de la préhistoire à nos jours. Au delà du musée s’étend la Place Rouge, mais on ne la voit pas encore d’ici.

muséehistorique2

Notre visite commence par le Kremlin. De hautes murailles encerclent la forteresse au sein de laquelle se trouve la résidence de Poutine, mais également le siège du pouvoir. Le Kremlin est une minuscule ville dans la ville. On y retrouve des édifices religieux, des musées et d’autre bâtiments. L’accès à l’intérieur de la forteresse est payant et on peut acheter différents billets selon ce qui nous intéresse. Nous avons opté pour la visite basique, avec la place des cathédrales. Il est également possible de visiter l’armurerie et les différentes expositions.

Kremlin_entrée

Kremlin_entrée2.jpg

À l’intérieur, seuls certains espaces sont autorisés aux visiteurs et les nombreux gardes veillent au respect des règles, notamment à coup de sifflet. La visite du Palais d’État n’est pas toujours possible, mais on s’arrête tout de même le temps de contempler l’aigle doré qui veille au dessus de son entrée. Le bâtiment accueille les congrès et fait également office de salle de spectacle, notamment pour le ballet du Kremlin, l’une des compagnies phares de Russie.

D’ici, on aperçoit déjà les toits dorés des édifices qui constituent la place des cathédrales. On dépasse l’esplanade du Palais d’État pour atteindre le « tsar Pouchka » (ou « roi des canons ») devant lequel s’amasse un grand nombre de touristes désireux de prendre un selfie avec celui que le Guinness décrit comme le plus grand obusier jamais construit (5 mètres de long et près de 40 tonnes, quand même).

Kremlin_tsarpouchka

Juste derrière le canon se trouve la place des cathédrales. Elles abritent les dépouilles de près de 50 tsars. On prend le temps de contempler cette magnifique concentration de bâtiments religieux, hautes constructions blanches surplombées de toits dorés. Ces clochers à bulbes sont caractéristiques de l’architecture ecclésiastique russe. Leur forme a été pensée pour résister au poids des neiges d’hiver.

OkIMG_3280

OKIMG_3284

OkIMG_3272

okIMG_3297

Le billet d’entrée donne également accès à l’intérieur de la plupart de ces monuments. On y découvre de riches décorations, des parois ornées de grands tableaux à l’honneur des tsars et divers objets et sculptures témoins de l’histoire russe.

On prend le temps de flâner encore un moment dans l’enceinte du Kremlin. Cet endroit est vraiment fascinant et il dégage une ambiance très particulière. On en profite pour traverser les immenses passages piétons et apprécier la beauté des tours qui parsèment la muraille en brique rouge de la forteresse.

Kremlin

Commencer la visite du centre de Moscou par le Kremlin aura été judicieux. On peut facilement avoir un aperçu de la forteresse en une heure ou deux, mais il est également possible d’y passer beaucoup plus de temps pour visiter l’armurerie et les différentes expositions. Cela dépend des intérêts de chacun.

Pour notre part, nous voulons encore admirer la Cathédrale du Christ-Sauveur avant que le jour ne décline. L’édifice religieux se trouve à quelques encablures du Kremlin. Il a été érigé au 19ème siècle sur ordre du Tsar Alexandre Ier, puis entièrement détruit par Staline en 1931 pour y construire un immense palais. Son marbre a alors été réutilisé pour décorer les stations de métro de Moscou. La cathédrale sera reconstruite à l’identique à la fin du 20ème siècle et deviendra le symbole du renouveau de l’église orthodoxe russe.

Située sur les bord de la Moskva, l’imposante cathédrale impressionne par sa taille et sa beauté. L’éblouissant marbre blanc de ses façades est une fois encore mis en valeur par la brillance des dômes dorés. La coupole principale culmine à plus de 100 mètres de haut.

ChrSauveur

Nous l’avons admirée de jour, puis de nuit, avant de revenir pour en visiter l’intérieur. Ce dernier est richement décoré de sculptures et d’immenses fresques rendant hommage aux tsars et aux Saints qui marquèrent l’histoire de la Russie. Il est également possible de monter sur le toit de l’édifice, d’où l’on profite d’un coup d’œil imprenable sur Moscou.

ChSauveur nuitChSauveur nuit2ChSauveurhautChSauveurhaut2

Très peu de touristes ont escaladé les centaines de marches qui mènent au sommet. L’occasion de prendre le temps d’admirer en toute tranquillité la vue et la variété de constructions qui composent la capitale russe ; bâtiments modernes, clochers dorés, façades colorées et architecture plus classique. À nos pieds serpente la Moskva. Les nuages lourds s’accrochent au ciel tourmenté et à l’horizon se dressent les hauts toits des « Sept soeurs », ces gratte-ciels construit par Staline au lendemain de la deuxième Guerre mondiale.

ChSauveurhaut3ChSauveurhaut4ChSauveurhaut5

La Place Rouge nous appelle! Elle n’est qu’à quelques minutes de marche et nous avons hâte de découvrir ses superbes monuments. La visite se poursuivra ensuite au Bolchoï, mais vous découvrirez tout cela dans le prochain article!


INFORMATIONS UTILES

Le Kremlin
Voici un plan détaillé du Kremlin et de tous les monuments qui le composent.

kremlin map

Pour arriver au plus près de l’entrée principale, on peut prendre le métro jusqu’à l’arrêt Biblioteka Imeni Lenina sur la ligne 1 (qui s’appelle Arbatskaya sur la 3, Aleksandrovsky Sad sur la 4 et Borovitskaya sur la 9).

L’entrée au Kremlin se fait par la Tour de la Trinité, sur la muraille nord-ouest (numéro 17 sur le plan). Il suffit de traverser le jardin d’Alexandre pour atteindre la billetterie. L’entrée coûte 500 roubles (environ Fr. 8.40) et donne accès à la place des cathédrales. Si on veut visiter l’armurerie, il faut compter 200 roubles de plus. On peut également acheter les billets en ligne sur le site officiel.

Il est apparemment aussi possible de visiter le Grand Palais du Kremlin, mais seulement sur demande pour une visite de groupe (et rien n’assure qu’elle soit acceptée), ou sur invitation personnelle de Vlad’.

Le Kremlin est ouvert de 10h à 17h. Attention, c’est fermé le jeudi!


La Cathédrale du Christ-Sauveur

Elle se situe près de l’arrêt de métro Kropotkinskaya, sur la ligne 1. Elle est ouverte tous les jours de 10h à 18h, sauf le dernier lundi du mois. L’entrée dans la Cathédrale est gratuite, mais l’accès aux terrasses coûte 300 roubles par personne (Fr. 5.-).

Comme dans la plupart des édifices religieux, il est interdit de prendre des photos à l’intérieur. Si on vient en été, il faut penser à porter des vêtements raisonnables: pas de jupes ou de shorts (pour les hommes non plus).

Un commentaire sur « Moscou: le Kremlin et la Cathédrale du Christ Sauveur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s