Du soleil et des jonquilles

Pas d’entre-deux, en ce joli mois de mars. L’air oscille entre la chaleur d’un soleil presque estival et la morsure glaciale de la bise. Dans le doute, les premières fleurs sont déjà sorties et la nature a repris des couleurs.

Le calendrier dit que c’est dans deux jours, mais j’ai déjà envie de lancer le printemps si ça ne te dérange pas – de toute façon «y’a plus de saisons, mon pauvre ami». J’espère que tu as lu la citation avec l’accent vaudois, parce que c’est dans mon canton que ça se passe; on se promène aujourd’hui du côté de la colline du Mormont, près d’Eclépens. Tu en as certainement entendu parler dans l’actualité ces derniers mois car elle est occupée par la première ZAD de Suisse. Loin des orchidées et de leur louable combat, ce sont des jonquilles que nous allons admirer. Dans les forêts au pied du Mormont, un tapis de ces fleurs jaunes s’épanouit chaque début de printemps. L’endroit n’est pas vraiment secret – ma grand-maman avait la réf lorsque je lui ai raconté mon expédition – mais je n’en avais jamais entendu parler.

On profite de notre visite dans la région pour traîner le long du canal d’Entreroches, à deux pas des jonquilles, et découvrir l’histoire de ce projet un peu fou. Au 17e siècle, c’est l’âge d’or du commerce en Europe et on imagine alors une voie navigable reliant la Mer du Nord à la Méditerranée. En Suisse, l’idée est de relier le lac de Neuchâtel au Léman. Le canal est creusé depuis Yverdon jusqu’à Cossonay mais les derniers kilomètres ne seront jamais achevés, l’important dénivelé engendrant des coûts exorbitants.

Notre promenade commence juste en dehors d’Eclépens où l’on plonge aussitôt dans un écrin de nature sauvage. L’air est frais mais les rayons du soleil parviennent à se faufiler entre les gros nuages de coton inoffensifs. Nous suivons un petit sentier qui descend le long d’une sorte de marais inondé où barbote un couple de canards. Un panneau détaillé raconte l’histoire du canal et, en passant, l’origine de l’expression «être sur Soleure».

C’est l’endroit idéal pour prendre l’air quelques instants sans se perdre dans des kilomètres de randonnée – cette promenade est facile et avant tout contemplative. Après quelques escaliers glissants, on enjambe le pont et le canal disparaît au profit d’herbes sauvages et d’arbustes bas.

On retrouve déjà un semblant de civilisation: le sentier surplombe les rails qui s’engouffrent dans la roche (par ce qui pourrait être le plus vieux tunnel ferroviaire de Suisse, d’après une source moyennement fiable). Au loin, on voit l’hiver qui s’attarde en blanchissant les vallons jurassiens.

On revient alors sur nos pas direction le clou de ce spectacle printanier. L’endroit se trouve juste au-dessus de notre point de départ, à quelques minutes de marche.

En arrivant, on perçoit de loin les innombrables points jaunes au pied des arbres. Le sol est parsemé de centaines de jonquilles et rappelle forcément la fameuse scène de Big Fish (oui j’en parle tous les trois articles en moyenne mais j’aaaime ce film). De la lisière du bois, on suit les étroits sentiers au milieu des fleurs pour se perdre dans la forêt. On ne touche à rien, on écoute le chant du printemps et on contemple la beauté éphémère de ce lieu.


Informations utiles

La floraison des jonquilles est estimée de mi-mars à mi-avril mais puisqu’il n’y a plus de saisons, elles sont déjà en fleurs depuis le début du mois. Pour t’y rendre, il te faudra une bonne dizaine de minutes à pied depuis la gare d’Eclépens. L’endroit se trouve sur Google maps (cherche «Parc naturel des Jonquilles»). Le canal d’Entreroches est indiqué par un panneau brun sur le chemin vers les jonquilles.

5 commentaires sur « Du soleil et des jonquilles »

    1. Cher lecteur attentif, un grand merci pour cette précision très pertinente. Je suis en train de faire imprimer le pin’s amplement mérité pour la personne en question.

    1. Merci, oui c’est très beau! Il faut se dépêcher, les jonquilles arrivent déjà en fin de floraison 🙂

Répondre à Alberto Mocchi Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s