Le calme méditatif de la Valle Maggia

Encore un peu de Tessin? Loin de l’effervescence de Lugano, je t’emmène en promenade dans la mystérieuse vallée de la Maggia. Au son du tumulte de la rivière et au cœur d’une nature gorgée d’humidité essaiment des petits villages aux maisons de pierre.

Tu l’auras compris dans mon dernier article, je suis partie récemment au Tessin. Après quelques jours particulièrement ensoleillés et chauds dans la Broye (si si), le soleil  m’a offert le dépaysement recherché en déclinant simplement mon invitation pour la dolce vita. Sauf qu’heureusement, personne n’est indispensable et j’ai adoré m’émerveiller des paysages détrempés, fouler les chemins boueux et sourire aux nuages menaçants.

Depuis Lugano, on embarque dans le train pour Locarno puis dans un bus qui s’échappe vers le Nord et s’engouffre dans la vallée. La route serpente dans la montagne. À ses pieds, la rivière Maggia dégringole entre d’immenses blocs de pierre qu’elle polit sur son passage. Elle donne également son nom au village où commence la randonnée.

À la sortie du bus, on quitte très vite les habitations pour se diriger vers la rivière. Elle ne se trouve qu’à quelques enjambées du village. Après avoir contemplé sa surface émeraude et écouté le chant discret de la cascade, on traverse le pont suspendu. La météo peu clémente a probablement dissuadé beaucoup de monde; le coin est désert.

Le chemin grimpe doucement au cœur de la nature. On y croise quelques maisons silencieuses, un moulin, des petites chapelles votives garnies de bougies et des arbres en fleurs. Dans la forêt, le goudron laisse la place à un sentier de terre avant de déboucher dans un petit village typique, délimité par un mur couvert de lierre.

Les vieilles maisons de pierre s’alignent sur un tapis d’herbe rase. Aucun bruit, pas un mouvement. On ajouterait volontiers à ce décor une lointaine mélodie de vièle à roue ou des éclats de voix s’échappant d’une taverne médiévale… Mais les voitures ne sont pas loin, la civilisation non plus.

Il fait plus sombre, dans la forêt de châtaigniers qui mène au village suivant. Je le traverse en énumérant mentalement les ingrédients qui y créent cette ambiance si particulière: des murets et des maisons de pierre, un ruisseau tourbillonnant, des fleurs, des arbres, des plantes et, toujours, le silence et la solitude.

Le chemin surplombe quelque peu la vallée et permet d’apercevoir les flots de la Maggia un peu plus bas. On traverse le village de Lodano en admirant son clocher pastel et ses jolies ruelles avant de parcourir les vignobles.

Bientôt, le chemin devient plus étroit et descend tout près de la rivière. Malgré la pluie de ce matin, les dernières semaines ont été particulièrement sèches. Dans le vaste lit de la Maggia, quelques flaques d’eau stagnent entre les cailloux assoiffés.

Le long pont suspendu permet de rejoindre la rive adverse et le très joli village de Giumaglio où, en s’écartant un peu du chemin, on gagne une pause idyllique au pied d’une haute cascade.

De ce côté de la Maggia, l’itinéraire est moins sauvage: sur le trottoir qui longe la route principale, l’ambiance n’est plus la même. Mais très vite, le sentier plonge à nouveau dans la forêt et le bruit de la circulation s’évanouit. Au milieu des arbres et des buissons touffus, un vaste miroir git sur le sol et dessine une porte vers le ciel. C’est la surface figée d’un lac artificiel.

Déjà, on remonte vers la route pour rejoindre le point de départ. À Maggia, rien n’a bougé. L’église se dresse toujours au centre du village, perchée au sommet de vertigineux escaliers. Bientôt, les portes du bus nous avaleront et nous quitterons la vallée sur la pointe des pieds.


Informations utiles


🌿 Itinéraire: Maggia – Torn – Lodano – Giumaglio – Coglio – Maggia
🌿 Durée: environ 10 kilomètres, un peu moins de trois heures
🌿 Difficulté: facile, peu de dénivelé

J’ai suivi plus ou moins cet itinéraire, en traversant la Maggia au niveau de Giumaglio plutôt que Someo.


Encore un peu de Tessin

8 commentaires sur « Le calme méditatif de la Valle Maggia »

  1. C’est superbe, ça donne envie de s’y rendre ! J’aime tellement ces rustico et leur ambiance hors du temps.

  2. Merci pour ce joli commentaire qui donne envie de parcourir cette belle vallée. Bien écrit et des photos qui nous permettent de voyager
    Marie

Répondre à Camille Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s