Ljubljana, capitale du bonheur

Me voilà de retour d’un séjour dans la capitale slovène, que j’avais déjà arpentée lors de mon tour Interrail au mois de juillet. Malgré une météo déjà automnale, cette deuxième visite vient confirmer mon sentiment: la Slovénie, c’est magique.

De retour dans le train pour de nouvelles aventures! Un mois après mon voyage alpin, j’ai été invitée par l’office du tourisme de la Slovénie pour visiter ce joli pays en compagnie de journalistes suisses-allemands et en vue d’un article dans le Magazine ATE (pour lequel je travaille, puisqu’on me pose souvent la question).

Départ de Zurich la semaine dernière. J’embarque dans le train de nuit qui me conduira directement à Ljubljana. Ou presque: en raison de travaux en Autriche, je dois descendre du train en toute fin de soirée pour parcourir une partie du trajet en bus. Retour à bord une heure plus tard, je profite de ma cabine et m’endors bercé par le mouvement régulier du train.

Trainnuit

La capitale slovène m’accueille les bras ouverts et la larme à l’œil (il pleut, quoi). Mais la météo capricieuse de cette fin d’été n’enlève rien à la magie de la ville. Je profite de cet article pour partager également des photos de mon premier passage ici. On les reconnaît généralement à la couleur du ciel 😉

Ljubljana est l’une des plus petites capitales d’Europe. Son centre est entièrement piéton depuis de nombreuses années, et elle offre une qualité de vie particulièrement agréable. En 2016, elle s’est d’ailleurs vu décerner le titre de Capitale verte de l’Europe.

 

Rues3Rues6Rues 7Rues2Rues4Rues5

La place principale est un symbole de la ville. On la reconnait tout de suite à la façade éclatante de l’église qui y trône. Le problème avec les voyages pour l’ATE, c’est qu’ensuite il faut que je retrouve le nom des édifices en français. Et sur celui-ci, tout le monde ne semble pas d’accord: au choix donc, il s’agit de l’église de la Visitation de Marie, de Notre-Dame-de-l’Annonciation ou encore de l’église franciscaine de l’Annonciation (et je ne sais pas quelle option sonne le moins bizarre).

EglisePlace.JPG

Au cœur de la ville serpente la rivière Ljubljanica. Elle permet de traverser le centre-ville à bord d’un bateau de bois, ou, par beau temps, sur un paddle. Notre embarcation nous emmène d’abord vers l’extérieur de la ville, où les Slovènes viennent se prélasser au soleil lors des chaudes journée d’été. Plus on s’éloigne, plus les berges se font sauvages. Les hauts arbres trempent paresseusement leurs longs bras feuillus dans la rivière et composent un reflet paisible. On peut louer des kayaks et d’autres petites embarcations. La ville semble loin derrière nous.

IMG_2052Bateau1bateau5

Et pourtant, il ne faut que quelques minutes pour rejoindre le centre. On longe les édifices historiques dont l’architecture mélange les styles baroque et Art-nouveau, teintés de l’influence des Habsbourg de l’Autriche voisine.

Rues1.JPG

Ljubljana compte une vingtaine de ponts, dont le célèbre Pont des Dragons (Zmajski most en VO), surplombé de quatre statues de l’animal symbole de la ville. La légende raconte que Ljubljana aurait été fondée par le héros grec Jason (les Argonautes, la toison d’or, rappelle-toi les cours de latin). Il aurait terrassé un monstre (le dragon, donc) dans un marais un peu en dehors de la ville.

dragonbridge.PNG
Photo du site Visit Ljubljana (n’ayant pas eu le temps de m’y arrêter)

En face de l’église rose-orangée, un autre pont encore plus célèbre enjambe la rivière: le triple pont (Tromostovje). Honnêtement, ça sert à rien d’avoir un triple pont, mais c’est joli. Voici la vue depuis le bateau, puis depuis le ciel (photo aussi issue de Visit Ljubljana et qui date probablement un peu puisque tout le centre ne semble pas encore piéton):

TriplepontTriplepontAérien

De l’autre côté du pont (des ponts?), on trouve de belles rues abritant de nombreuses boutiques locales. Sur la place, le marché aux fruits et légumes offre sa fraîcheur colorée tous les matins. On visite également le marché aux poissons et la halle couverte où l’on déguste des épices, des graines, des noix, du pain et plein de spécialités locales.

marché3marchémarché1marché2marché4

Derrière les hautes façades blanches se dresse une colline hérissée d’arbres au sommet de laquelle trône le château de Ljubljana. On y monte à pied ou avec le funiculaire.

L’édifice date vraisemblablement du 12ème siècle et a vu se succéder plusieurs propriétaires. Au début du siècle passé, la ville l’a racheté et a entrepris de le rénover à partir des années 60. Les travaux ont duré 30 ans. Aujourd’hui, le cadre est très joli mais plutôt moderne; les amateurs de vieilles pierres risquent d’être déçus. On peut y visiter le musée historique slovène et monter au sommet de la tour pour un coup d’œil sur la ville.

chateau2Ljubljana_castle2

Et voilà pour les principaux sites à voir à Ljubljana. C’est une très jolie ville avec une atmosphère qui m’a beaucoup plu. La ville est petite et la promenade dans le centre est parfaite à pied ou à vélo.

La première fois que j’y suis venue, je n’avais que quelques heures pour la visiter. J’avais donc opté pour le petit train touristique, qui est honnêtement une bonne manière d’avoir un aperçu général d’une ville (surtout si comme moi, t’as rien prévu avant d’arriver sur place et que tu ne connais rien).

J’ai adoré revenir en Slovénie. Il y a tellement de richesses et de variété sur un si petit territoire! Dans un prochain article, je te parlerai de la côte et de ses environs: Piran et ses maisons sublimes, la brise salée de la mer Adriatique, la pêche au loup de mer et les grottes naturelles.

château5


Si tu as mis la Slovénie sur la liste de tes prochaines destinations, je te conseille de préparer ton voyage avec le blog Slovénie Secrète. Une vrai mine d’infos pour être sûr de ne rien rater.

Si tu n’es pas trop chaud à visiter ce pays, c’est qu’il faut que je me donne plus de peine pour t’en parler… Et pour te donner envie, je te conseille de suivre le compte Insta de l’office du tourisme, ils savent vendre du rêve 🙂

  • Image de couverture de l’article: © Daniel Tomanovic
  • J’ai fait cette visite sur invitation de Slovenian Tourist Board et Gretz Communication à Berne, que je remercie. Cet article reflète évidemment mon avis personnel.

Un commentaire sur « Ljubljana, capitale du bonheur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s