La Suisse en train: de Berne à Zurich

La situation actuelle n’est évidemment pas propice au voyage. Mais, virtuellement, ne nous en privons pas! Pour passer le temps, j’ai pensé que c’était le moment idéal pour te publier ce premier article d’une nouvelle série bien helvétique que j’ai nommée sans aucune originalité «La Suisse en train».

S’asseoir dans le train, sortir un livre, jeter un œil par la fenêtre, refermer le livre et garder les yeux rivés aux paysages qui défilent… Ma légère addiction aux rails et mes dernières pérégrinations m’ont donné l’idée de cette nouvelle rubrique qui me permettra d’évoquer les jolies lignes de train helvétiques. On commence donc en Suisse centrale avec un itinéraire qui file le long des lacs.

carte

En décembre dernier, j’ai profité de quelques jours de vacances et d’une certaine flemme pour passer une journée tranquille dans le train. Je suis partie un peu à l’aveugle, une carte journalière en poche et l’envie de voir des jolis paysages. Je n’avais pas de programme, mais je voulais aller en direction d’Interlaken, parce que le parcours le long du lac de Thoune me fascine à chaque fois.

IMG_5633

Depuis Berne, la ligne qui rejoint Interlaken vaut le détour en toute saison. Le train file le long du Lac de Thoune offre un coup d’œil magnifique sur les montagnes de l’Oberland bernois d’un côté, et la surface paisible du lac de l’autre. À Spiez, on s’octroie une petite pause pour sortir prendre l’air au pied du Niesen et contempler la vue avant de remonter à bord en direction d’Interlaken.

IMG_5648

IMG_5694

On sort à la petite gare d’Interlaken Ost pour monter dans le Luzern-Interlaken Express. Je crois que ça a été ma partie préférée du trajet. Le train presque-panoramique parcourt d’abord la rive du lac de Brienz. Aux fenêtres, les quelques passagères et passagers admirent le tableau. Et il y a de quoi. L’eau d’un bleu turquoise et les sommets enneigés évoquent presque la Patagonie, non?

À Meiringen, le train repart en sens inverse et entame sa lente escalade vers Hasliberg. La neige recouvre le sol de la petite gare de Brünig-Hasliberg ou le convoi s’immobilise quelques instants avant de redescendre dans un vaste paysage de sapins et de verdure. Si j’ai bien suivi, on est au cœur du canton d’Obwald.

IMG_5758IMG_5771

Un tunnel nous plonge dans le noir, et à la sortie tout le monde s’extasie: le coup d’œil sur le lac de Lungern est incroyable. On passe ensuite le lac de Sarnen avant de débarquer à Lucerne.

IMG_5797IMG_5859

Nouveau train (le Voralpen-Express), nouveau décor et nouveau lac. L’itinéraire d’un peu plus d’une heure serpente entre les lacs des Quatre-Cantons, de Zoug, d’Aegeri et enfin de Zurich. À ce stade, j’ai évidemment perdu le compte des cantons traversés, mais je débarque en gare de Zurich après un peu plus de 5 heures de train. Ce n’est pas la fin de  mon périple, mais je te raconterai la suite dans un autre article…

IMG_5914IMG_5955IMG_5967IMG_5861_ok2

Et toi, tu aimes les voyages en train?
Quelle est, selon toi, la plus belle ligne en Suisse?
Raconte-moi en commentaire! 🚂💨

4 commentaires sur « La Suisse en train: de Berne à Zurich »

  1. Joli article, la vue sur le lac de Lungern est somptueuse! Je vote définitivement pour le Lavaux comme la plus belle ligne de train de Suisse 🙂

  2. Quelle chance nous avons en Suisse de pouvoir profiter d’aussi beaux paysages en train ! Pour ma part, j’ai davantage l’occasion de voir les Lavaux en train et je ne me lasse pas de ce panorama 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s