Les vacances de printemps

Youpie, je suis en vacances! J’ai évidemment envie de dépaysement… De profiter de cette météo exceptionnelle pour un début de printemps, de voir de beaux endroits qui racontent des histoires. Tu viens?

Une fois n’est pas coutume, j’avais posé une semaine de vacances depuis plusieurs mois déjà. D’habitude, je suis cette personne qui se retrouve avec quinze jours de congé en novembre parce que je ne prévois jamais rien à l’avance. Mais cette fois, je m’étais organisée, j’avais un programme hyper cool et l’objectif de cocher un truc dans mon ambitieuse «bucketlist» de 2020. Sauf que le coronavirus s’est invité et les voyages ne sont plus d’actualité.

J’ai été déçue deux secondes et je me suis rappelée que si c’est mon seul problème en cette période, alors je n’ai pas de problème. Plutôt que de se morfondre, profitons d’être chez nous pour explorer ce qui nous entoure. Je répète assez que le voyage commence sur le pas de la porte. Eh bien, ça fait déjà de nombreuses semaines que mes soirées prennent des airs de vacances. Voici donc mon carnet de «voyage à la maison».

Petit disclaimer si nécessaire: oui je sors de chez moi, oui je me promène alors que ce n’est pas un besoin vital, mais oui je respecte les consignes de la Confédération et ne côtoie personne de trop près.

1J’ai la chance d’habiter un village aux multiples atouts touristiques. Cela rend ma tâche aisée, mais je ne pense pas que ce soit un prérequis pour faire du tourisme chez soi. L’important n’est pas ce que tu regardes, mais comment tu le regardes. Avenches est une très jolie ville qui a connu son heure de gloire il y a plus de 2000 ans en tant que capitale de l’Helvétie romaine. Elle comptait alors 20’000 habitant⋅es et était ainsi la plus grande ville du territoire «suisse». Si les amateurs et amatrices de festivals estivaux connaissent évidemment ses arènes, d’autres vestiges témoignent du passé d’Aventicum. Mais commençons par ce fameux amphithéâtre, construit au 2e siècle après J.-C., excellent point de départ au lever du soleil.

IMG_7776À l’origine, l’amphithéâtre pouvait accueillir jusqu’à 16’000 spectateurs et spectatrices. On y admirait des combats de gladiateurs, des chasses d’animaux exotiques et d’autres divertissements autrement plus sauvages que les concerts et spectacles d’aujourd’hui. Avenches Tourisme propose une courte plongée dans l’histoire des arènes avec un petit guide à télécharger sur ton natel. Oui, il est conçu pour les enfants, mais ça ne l’empêche pas d’être super intéressant!

IMG_7807IMG_7819IMG_7782Depuis les arènes, on profite d’un coup d’œil sur le château, beaucoup plus récent. Il a été construit au 12e siècle et est considéré comme l’un de plus beaux témoignages de l’architecture de la Renaissance en Suisse.

IMG_7799

2Pendant qu’on arpente le centre-ville, profitons-en pour déambuler dans les rues du bourg médiéval. Depuis la place centrale, où trônent l’hôtel de ville et l’église Sainte Marie-Madeleine, la rue principale déroule ses jolies arcades tristement désertes.

Mais à cette dernière, je préfère les ruelles piétonnes adjacentes qui délimitent l’enceinte du centre historique: le chemin des Terreaux et la Promenade des 2000 ans.  J’appelle cet itinéraire «le tour de chauffe», parce que je l’emprunte toujours pour débuter une petite session de course – c’est très joli et ça fait pile un kilomètre. Il permet notamment de relier la Tour du Vully et la Tour de Benneville. Du côté sud, sur le chemin des Terreaux, les jardins se succèdent et débordent de verdure.

aIMG_7880aIMG_7895aIMG_7921aIMG_7828aIMG_7821aIMG_7917De retour au niveau des arènes, on repasse près du château avant de rejoindre la Promenade des 2000 ans et de s’extasier devant l’éblouissante floraison des cerisiers (je crois?), au pied de la Tour du Vully. Cette allée est tellement belle au printemps!

IMG_7449

IMG_7423IMG_7415

IMG_7393

Comme on a le temps, on ne manquera pas de faire également un tour dans les ruelles parallèles (rues des Alpes et du Jura), pavées et particulièrement jolies.

aIMG_7844IMG_7848IMG_7857aIMG_7876IMG_7870

3Je sais, je sais: les très vieux cailloux d’Aventicum te manquent déjà. Ça tombe bien, c’est le programme de la fin de journée. Depuis les arènes, on descend en direction de Morat pour rejoindre le Sanctuaire du Cigognier, ou ce qu’il en reste. Plus des trois quarts des vestiges historiques d’Aventicum sont encore enfouis, mais les fouilles continues permettent d’imaginer et de raconter ce à quoi ressemblait la vie à cet époque. On peut d’ailleurs en avoir un aperçu grâce aux «lunettes stéréoscopiques» qui ont été installées sur plusieurs sites. Elles offrent une reproduction en 3D des monuments antiques.

IMG_7743IMG_7935Le sanctuaire du Cigognier doit son nom à l’établissement d’un nid de cigognes sur sa colonne, il y a plusieurs siècles. Il était assurément dédié au culte de l’empereur Marc Aurèle (le sanctuaire donc, pas le nid) puisque c’est dans l’une de ses canalisations que son célèbre buste en or a été retrouvé en 1939. Il ne reste aujourd’hui que très peu d’éléments de ce qui formait alors un immense édifice érigé sur le plan du «Forum Pacis» de Rome.

IMG_7768

IMG_7758Le vaste temple s’étendait jusqu’au théâtre antique, dont les ruines sont aujourd’hui un parfait terrain de jeu pour les enfants et les lézards. Le théâtre en hémicycle était beaucoup plus grand qu’il n’y paraît: il pouvait à l’époque accueillir jusqu’à 11’000 personnes!

IMG_7946IMG_7962IMG_7970

4La Porte de l’Est est mon endroit préféré pour admirer le coucher de soleil sur Avenches. Mais avant d’atteindre le mur d’enceinte, on s’arrête encore rapidement aux thermes du forum. On y trouve quelques vestiges de ces bains publics construits dès l’an 77 et qui permettaient d’assurer à la fois l’hygiène et le bien-être. «Mens sana in corpore sano», disaient d’ailleurs les baigneurs et baigneuses en n’oubliant pas de se mouiller la nuque avant de plonger (source à vérifier).

Longeant les champs de colza, les chemins bétonnés mènent finalement jusqu’au mur d’enceinte. La nature (avec un bon coup de pouce humain) dessine un tapis de formes géométriques – vert, jaune, brun – qui se déroule jusqu’à la colline d’Avenches, loin derrière nous.

IMG_76122

D’ici, on profite d’un coup d’œil panoramique exceptionnel. Un petit escalier permet de grimper sur le mur, mais on peut également opter pour l’escalade plus vertigineuse des marches de la Tour de la Tornallaz.

IMG_7683

IMG_7699

Au sommet de la Tour de la Tornallaz, on regarde le soleil disparaître lentement derrière les vallons jurassiens, noyant de son éclat doré la cité sur la colline, les champs en fleur, mais aussi le lac de Morat et les vignobles du Vully, juste en face. Et alors, d’une certaine façon, on comprend ce qui a séduit les populations qui, au cours de l’histoire, choisirent de faire d’Avenches leur maison.

IMG_7707IMG_7704IMG_7718


Informations utiles

Le but de cet article n’est pas de t’encourager à venir à Avenches (pas maintenant!), mais bien de te donner envie de découvrir ton propre environnement avec des yeux de touriste. Où que tu habites, n’oublie pas de t’émerveiller de ce qui t’entoure. C’est facile, c’est le printemps 🌷

Et dès que la vie reprendra son cours normal, viens une fois visiter Avenches. Arpente cet endroit comme si tu découvrais le Colisée de Rome, les rues médiévales de Prague ou les cerisiers en fleur de Tokyo. Et préviens-moi: promis, je t’offre un café 🙂

 

 

 

19 commentaires sur « Les vacances de printemps »

  1. J’adore l’idée de cet article ! Les photos sont vraiment belles et donnent envie de venir visiter Avenches quand ce sera de nouveau possible. Bravo !

  2. Bonjour, merci pour ce bel article sur Avenches, ma ville de coeur. Vos photos sont très réussies et le texte est très beau. Meilleures salutations.

  3. Très jolies photos qui me font des beaux souvenirs lorsque je venais chez les parents à mon papa à la rue du jura ou en vacances chez un oncle à Oleyres.

  4. Bravo pour ce bel article et la bonne idée de présenter votre ville. C’est un plaisir de vous lire et les photos sont très belles. Bonne continuation

  5. Coucou!
    Tu donnes vraiment envie de venir (re)découvrir Avenches!
    Comme toi, j’ai découvert pleiiin de nouveaux chemins de rando derrière chez moi et ça, c’est très chouette!
    Bises
    Virginie

    1. Salut Virginie! Merci beaucoup pour ton passage par ici. Trop bien, finalement c’est le plus important: trouver du positif dans cette situation 🙌
      Prends soin de toi.

  6. Oui, faut profiter de ces moments pour visiter les endroits près de chez soi. Si c’est ouvert cet été et si je le peux, je pense visiter les musées près de mon domicile 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s