Les Parcs nationaux du nord de l’Allemagne (2/2)

Après la découverte du Parc national du lagon de Poméranie occidentale, direction l’île de Rügen, la plus grande d’Allemagne. En deux étapes, nous visitons le Parc national de Jasmund, célèbre pour ses impressionnantes falaises de craie.

Sur le chemin vers l’île de Rügen, je profite d’un arrêt de quelques heures à Stralsund pour découvrir l’Ozeaneum. Je suis obligée de faire une parenthèse sur cet endroit; j’adore les musées consacrés à la mer et aux créatures qui y vivent, et celui-ci est particulièrement bien fait. Il raconte l’histoire de la région et décrit le quotidien de ceux qui travaillent sur la Baltique. Dans les nombreux aquariums, on admire des espèces locales et exotiques. L’Ozeaneum soulève les problématiques liées à la préservation des espèces et à l’écologie.

Trouvez l’intrus

À la fin de la visite, la dernière salle est consacrée aux grands mammifères marins. On y entre depuis le sommet et on descend plusieurs étages où on lit plein d’informations sur les baleines, les orques, les dauphins et autres. Arrivés en bas, on peut s’étendre sur des sortes de vagues en plastiques et écouter le chant des baleines. Au-dessus de nos têtes, d’immense reproductions des animaux sont suspendues. L’endroit est magique, effrayant et fascinant.

7

En fin de journée, nous empruntons le grand pont qui relie Stralsund à l’île voisine et rejoignons ainsi Rügen.

Nous séjournons dans la petite ville de Sellin. Sur la plage en contre-bas, on retrouve les jolies strandkorb similaires à celles de Kühlungsborn. Mais c’est surtout pour le Seebrücke que Sellin est connue; un restaurant construit au début du 20ème siècle. Il se trouve sur l’eau à quelques dizaines de mètres du rivage, et on l’atteint en descendant un grand escalier et en traversant la jetée. L’endroit est magnifique!

sellinPhoto issue du site officiel

Au petit matin, nous quittons l’hôtel pour rejoindre le site de Prora. Il s’agit d’une station balnéaire inachevée, construite par le régime nazi dans le cadre de l’organisation « Kraft durch Freude ». Les huit bâtiments identiques construits en béton courent sur 4,5 kilomètres de long. L’immense complexe est situé tout près de la plage et devait pouvoir accueillir 20’000 travailleurs allemands (les aryens seulement, évidemment). Sa construction a démarré en 1936 et a été stoppée par le début de la guerre. Longtemps laissé à l’abandon, le lieu aurait été racheté par des investisseurs qui projettent d’y proposer des appartements de luxe. Mais pour l’instant, le décor est plutôt froid et austère.

prora

Tout près d’ici, à Binz, nous avons rendez-vous au centre de préservation de la nature. Accompagnés d’une guide, nous visitons cet endroit pensé avant tout pour les familles et les amoureux de la nature. Un chemin en bois nous emmène au cœur de la forêt, au niveau des hauts branchages. Il serpente en effet à 15 mètres du sol, offrant un tout autre point de vue qu’une balade traditionnelle. Régulièrement, des arrêts permettent de tester ses connaissances sur la nature et d’expérimenter divers phénomènes. On peut par exemple mettre en marche une pompe pour illustrer la façon dont les arbres « boivent » l’eau.

Rugen.jpgParc1_aParc1_b

Parc1_b4Parc1_b8
Après un peu plus d’un kilomètre, on atteint le bas d’une tour qui s’enroule sur une dizaine d’étages pour atteindre un joli point de vue, 87 mètres plus haut. La montée est facile, car sans escaliers, ce qui permet également aux poussettes et aux chaises roulantes d’y accéder. Au sommet, le temps maussade ne nous réserve pas le meilleur coup d’œil, mais on est quand même impressionnés par la mer de verdure qui s’étend au dessous de nous. Et au loin, la Baltique…

Parc1_dParc1_d1Parc1_d4Parc1_d6

 

 

 

Luftbild_NEZR_Sommer_0231_c_Ralf_Eppinger_pmCette dernière photo est issue du site officiel

Au centre de préservation de la nature, d’où commence le sentier dans les arbres, une exposition permanente explique une fois encore l’histoire et la richesse des terres de Rügen. Un important travail de préservation est effectué en collaboration avec des scientifiques et le rôle de cet endroit va dans le sens d’une sensibilisation aux enjeux environnementaux.

Ce premier aperçu du Parc national de Jasmund se poursuit le lendemain, sur le site de Königsstühl, un peu plus au nord de Rügen. La météo est vraiment mauvaise, mais ça n’enlève rien au charme de cette partie du Parc national. L’automne a peint les feuilles des arbres en couleurs chatoyantes et la pluie les transforme en centaines de minuscules miroirs.

3b.jpg
Après la visite du centre et le visionnage d’un court film sur le Parc national, nous sortons nos parapluies pour rejoindre notre guide, garde forestier et personnage haut en couleurs. S’il nous fait bien rire par sa détermination à donner les explications en anglais (le groupe étant international), il nous donne surtout un aperçu de sa passion et de son amour pour cette région. Au court de notre promenade, il raconte les arbres qui poussent bien droit, en direction du ciel, et les fameuses falaises de craie (« Kreidefelsen » en VO) dont l’origine remonte à plus de 40 millions d’années.

2a2bc2

En raison de la pluie, notre randonnée est raccourcie car les petits sentiers sont rendus dangereux par l’humidité. Nous profitons tout de même de quelques superbes points de vue sur la Baltique et les raides parois du Parc national. Il est interdit de se promener au bord de la mer, car la roche calcaire est très fragile. Elle subit une forte érosion et parfois, de large pan de la paroi se détachent et viennent s’écraser au sol. On reste donc prudents, et on évite de s’approcher du bord, car il y a chaque année de nombreux accidents.

3c3dc1

1a1b


INFORMATIONS UTILES

Ozeaneum de Stralsund
Il est ouvert tous les jours, dès 9h30. Il ferme à 20h entre juin et juin et à 18h entre octobre et mai. Je vous conseille de compter au moins 1h30 à 2 heures pour avoir le temps de bien le visiter.

Prix d’entrée: 17 euros pour les adultes, 12 pour les enfants.

Hafenstraße 11
18439 Stralsund
Plus d’infos


Parc national de Jasmund

  • Centre de préservation de la nature (Naturerbe Zentrum Rügen)
    Le centre est ouvert tous les jours de 9h30 à 16h, 17h30 ou 19h30 selon la saison.

    Prix d’entrée: 11 euros par adulte, 8.50 pour les enfants.

    Forsthaus Prora 1
    18609 Ostseebad Binz / OT Prora
    Plus d’infos

  • Königsstuhl
    Le centre est ouvert tous les jours, les horaires varient selon la saison.

    Prix d’entrée: 9.50 par adulte, 4.50 par enfant.

    Nationalpark-Zentrum Königsstuhl
    Sassnitz auf Rügen
    Plus d’infos


J’ai fait cette visite sur invitation de Germany Travel, que je remercie. Cet article reflète évidemment mon avis personnel. (Re)découvrez mes articles issus de ce voyage grâce au tag Baltique.

 

Un commentaire sur « Les Parcs nationaux du nord de l’Allemagne (2/2) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s