Bruges: la Venise du Nord

La petite ville belge était dans ma liste des endroits à voir absolument. Je n’y peux rien, c’est la faute à Instagram, ça! Car il faut dire que ses ruelles historiques et ses superbes façades sont très photogéniques. Mais en vrai c’est encore mieux: Bruges séduit par sa beauté et son authenticité.

Après Francfort et Amsterdam, la magie du train nous conduit au cœur de la petite cité flamande. Depuis la gare, on atteint très rapidement le centre historique, ses vieilles pierres et ses nombreux clochers. Bien qu’elle compte plus de 100’000 habitants, Bruges (ou Brugge en néerlandais) se visite facilement à pied. Le centre « touristique » n’est en effet pas très étendu et une fois de plus, la mobilité douce et les transports publics ont la cote.

Antwerp.png
Entre Amsterdam et Bruges, un arrêt par la somptueuse gare d’Anvers.

Mais avant de partir explorer, on cherche notre hébergement pour y déposer nos affaires. Nous avons pris une chambre dans une jolie auberge de jeunesse dans le centre-ville, pas trop loin de la gare. L’endroit est très sympa et l’accueil chaleureux. On reçoit un plan de la ville agrémenté de nombreux conseils et bons plans proposés par les Brugeois directement; probablement la meilleure façon de découvrir un endroit!

Bruges hérite son architecture principalement du Moyen-Âge. Elle était alors un lieu de passage important pour le commerce, grâce à sa proximité avec la Mer du Nord (dont les flots arrosaient le nord de la ville, avant que la poldérisation ne les éloigne d’une quinzaine de kilomètres).

Les bâtiments sont bas et construits en brique. Leurs grandes fenêtres rectangulaires sont souvent soulignées par de jolis volets ou encadrements colorés. On lève la tête pour contempler les enseignes sobrement illustrées et les détails qui racontent le passé et le présent de la cité belge.

Bruges_rueBruges_rue3rue3rue4

rue5Bruges_rue1Bruges_rue2

Bruges_rue6Bruges_rue7

facades2fenêtremaisons

De nombreuses villes d’Europe sont surnommées « la Venise du Nord » et Bruges ne mérite en fait pas plus ce surnom que d’autres. Mais on apprécie tout de même ce décor; en plusieurs bras de rivière, la Reie traverse la cité belge en dessinant de jolies ruelles aquatiques.

ruesrues2

Au bout d’une ruelle, la Grand Place nous accueille et nous éblouit par ses monuments. La carte postale est parfaite: l’imposant Palais Provincial et son toit hérissé de décorations gothiques, le haut beffroi au pied duquel les deux meilleurs marchants de frites du monde (paraît-il) se disputent la clientèle, les terrasses des restaurants aux façades colorées, découpées en escaliers sur le ciel nuageux. Au centre de la place, au pied de la statue de Jan Breydel et Pieter De Coninck (deux héros populaires de la résistance flamande), les calèches attendent les touristes aux pieds fatigués.

32376701_440570736356885_5000735838410113024_ofacades.jpgPalaisProvincial.jpggrandplacefrites.jpgGrandPlace

Le guide touristique reçu à l’auberge de jeunesse nous conseille de visiter le Béguinage, un peu en dehors du centre de Bruges. Début avril, c’est le moment idéal pour s’y rendre car les jonquilles sont en fleur. On traverse le petit pont de pierre qui enjambe la rivière pour atteindre la haute porte. Derrière le mur d’enceinte datant du 13ème siècle, on découvre un endroit paisible et silencieux.

Beguinage.jpg

Le petit parc central est tapissé de fleurs éclatantes comme le soleil. Cela me fait évidemment penser à cette scène de Big Fish. Tout autour, le béguinage est délimité par de basses maisons blanches habitées aujourd’hui encore par des religieuses. Pour en savoir plus sur la vie dans ce couvent silencieux au 17ème siècle, on peut visiter la Maison béguinale, l’entrée ne coûte que 2 euros.

Beguinage1Beguinage3bBeguinage2

Qui dit Belgique, dit évidemment bière! Direction la Brouwerij De Halve Maan (brasserie de la demi-lune) qui brasse la fameuse « Brugse Zot », la bière de Bruges. Au cœur de la vieille ville depuis six générations, cette entreprise familiale exporte son breuvage dans le monde entier. Des visites guidées sont organisées chaque jour en plusieurs langues.

Accompagné de Roland, guide passionné et passionnant, on découvre l’histoire de cette brasserie artisanale et de son développement. La visite nous conduit des cuves au toit en passant par la cave, et se solde évidemment par une dégustation. Si vous êtes de passage à Bruges, je vous recommande vivement d’y passer!

brasseriebrasserie1brasserie2IMG_8665brasserie5brasserie3brasserie4

Un peu plus de deux jours nous aurons suffi pour découvrir la jolie Bruges. Une ville paisible et magnifique, où la nature a su conserver sa place indispensable.

Encore quelques points en conclusion:

  • On parle très peu français à Bruges! La ville est en effet flamande et les Brugeois s’expriment donc en néerlandais. Ceux qui ne maîtrisent pas ce charmant dialecte devront se débrouiller en anglais.
  • On y mange bien et les amateurs de bières seront au paradis! Il faut évidemment goûter les frites vendues dans la rue et les gaufres chez Oyya. Nous avons particulièrement apprécié ce restaurant, pas loin de notre auberge. Nourriture top et très joli décor.
  • Une visite qu’on ne recommande pas forcément: Choco-Story, le musée du chocolat. L’endroit n’est pas très bien agencé et la visite pas vraiment passionnante (en comparaison, par exemple, avec Broc 🙂 ).

2 commentaires sur « Bruges: la Venise du Nord »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s