Randonnée hivernale jusqu’au Seealpsee

J’ai l’impression qu’on parle trop peu de la région d’Appenzell, notamment parce qu’elle se trouve environ au bout du monde. Mais ces derniers jours, j’avais envie de voir autre chose. Le choix n’a pas été difficile puisque le décor magique du Seealpsee me faisait de l’œil depuis longtemps. Je pensais y aller plutôt en été, mais finalement pourquoi attendre?

Long trajet en train oblige, j’ai préféré prendre deux jours pour découvrir le canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures. C’était également l’occasion de visiter le minuscule chef-lieu homonyme et de s’émerveiller quelques instants devant les façades peintes avec soin et les petites ruelles. Côté campagne, le paysage appenzellois est reconnaissable à ses innombrables collines d’un vert électrique (même un 30 décembre)  parsemées de maisons esseulées.

IMG_6305IMG_6238IMG_6258

Le train est parfaitement adapté pour visiter le canton le moins peuplé de Suisse. À la gare, les affiches publicitaires des «Appenzeller Bahnen» promettent: «Les endroits magiques ne sont pas uniquement accessibles au départ de la voie 9 ¾ ». Il est temps de vérifier.

Après une courte nuit dans un petit chalet probablement hanté mais extrêmement bon marché, je prends le bus puis le train pour la gare de Wasserauen, tout au fond de la vallée. Je m’y rends de bonne heure, alors que le soleil se cache encore derrière les imposants sommets qui ont subitement remplacé les douces collines. Je pensais que je n’aurais qu’à suivre les autres promeneuses et promeneurs, mais je suis bel est bien la seule personne à être descendue du train au terminus.

La randonnée n’est pas très longue mais plutôt pentue. Je longe simplement le chemin asphalté qui suit la rivière. Autour de moi, le calme est total. La lueur du soleil peint le ciel en violet et la nature est emprisonnée dans une faible couche de givre qui semble suspendre tout mouvement.

IMG_6396IMG_6412IMG_6404IMG_641380805203_2847145698701296_9034237723136753664_nIMG_6436IMG_645680849658_462679541061163_4844539036179628032_n

Il faudra monter un moment avant de trouver enfin la neige! Sur la fin, quelques endroits glacés rendent la montée plus risquée, mais ce n’est rien d’insurmontable. J’admire les longues stalactites qui s’accrochent à la paroi avant d’atteindre enfin mon objectif.

IMG_645781624692_630841404391911_2986088184481316864_nIMG_6481IMG_6478

Le Seealpsee est blotti contre les sommets vertigineux de l’Alpstein, reflétés dans sa surface impassible. Depuis la terrasse de la cabane (fermée en hiver), on profite d’un coup d’œil à couper le souffle. Il t’est peut-être familier, puisque ce décor se trouve sur les étiquettes de la bière appenzelloise Quöllfrisch.

80981909_753662451801652_3905127098955595776_n

Le soleil effleure la pointe des montagnes et y dépose un chapeau éblouissant qui contraste avec l’ombre dans laquelle dorment les rivages enneigés. Au bord de l’eau, un homme sort de sa tente pour installer son matériel photographique. En face, deux randonneurs discutent et s’amusent à faire ricocher de lourdes pierres sur la surface gelée. J’entends le craquement du lac et l’écho de leur rire avant de les voir: le son se propage de manière impressionnante dans cet endroit. Après avoir pleinement savouré la magie du décor, j’entreprends le tour du Seealpsee pour profiter de tous les points de vue possibles.

IMG_6512IMG_6555

81373398_750258522124060_2145975946975379456_n80977895_806415529763890_3095820591689629696_n81151810_772072396612197_100215640148672512_n81159706_585182168717602_4629817235752353792_n

Il faudrait probablement attendre l’après-midi pour que le soleil parvienne à dépasser les sommets pour baigner l’endroit de sa lumière. Pour ma part, après plus de deux heures passées ici, je décide de redescendre en fin de matinée pour rejoindre la gare et retrouver la vraie vie.

81253151_2953511038000994_4160849722342375424_n

Informations utiles

  • Départ de la gare de Wasserauen, également accessible en voiture (parking sur place)
  • Durée: 50 minutes pour monter, 30 pour descendre et 45 pour faire le tour du lac
  • Difficulté: facile-moyen (environ 300 mètres de dénivelé)
  • Pour le parcours, suivre simplement le chemin bétonné depuis la gare. Attention, en cas de forte neige, l’accès est certainement déconseillé et dangereux!
  • On peut également prendre le téléphérique tout près de la gare pour profiter d’un coup d’œil aérien sur le Seealpsee. C’est également par ici que l’on rejoint la célébrissime cabane Aescher qui avait fait la une du National Geographic en 2015.

6 commentaires sur « Randonnée hivernale jusqu’au Seealpsee »

  1. J’adore cet endoit. J’y suis allé en été et au printemps, c’est toujours le même plaisir de s’y rendre 🙂 Tes photos sont très belles et l’atmosphère hivernale rend super bien!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s