Un joyau dans la montagne

On connaît mieux son homonyme bernois, considéré comme LE Lac Bleu et situé près de Kandersteg. Mais la version valaisanne – un peu moins célèbre, un peu plus sauvage – séduira forcément celles et ceux qui poseront les yeux sur sa surface cristalline.

L’excursion débute au lieu-dit La Gouille, entre Évolène et Arolla. Le thème est définitivement posé: ce sera aquatique – en tout cas jusqu’à ce que la bière prenne le relai, une fois de retour au point de départ. Ce dernier se rejoint aisément en car postal depuis la vallée ou en voiture (il y a un parking gratuit).

Nous nous trouvons dans le Val d’Hérens, au-dessus de Sion. J’avais souvent croisé le décor féerique du lac bleu d’Arolla sur Instagram. Le spot reste assez connu et présente le bénéfice de combiner la beauté d’un lac de montagne à une certaine accessibilité. Pas de longue et pénible randonnée pour s’y rendre, juste une courte montée.

Nous sommes en plein été et en pleine canicule. Deux indices qui laissent deviner que la foule devrait se masser sur les rives du lac, à la recherche de la fraîcheur qu’offrent l’altitude et les eaux glaciaires. L’astuce est toujours la même: se lever tôt! Le départ se fait donc juste après 8h alors que le parking est encore désert. Le sentier est bien indiqué; il grimpe entre les quelques chalets qui forment le hameau de La Gouille avant de s’enfoncer dans un décor de jungle tropicale.

Au-dessus de la cime des arbres, le soleil émerge enfin des sommets. Il réchauffe les prairies pour le plus grand bonheur des insectes qui bourdonnent, stridulent et grésillonnent. On atteint très vite les quelques maisons abandonnées qui forment un minuscule village envahi par la végétation. La petite buvette est encore fermée, mais de toute façon le lac nous appelle.

Je m’étais demandé dans un précédent article si la rigueur de l’effort est proportionnelle à l’émotion de toucher au but. Peut-être que non. Ou peut-être que j’avais oublié qu’une quantité d’autres facteurs entrent en ligne de compte, mais ce n’est pas le moment d’en débattre. Après moins de 45 minutes de montée, l’heure est à la contemplation.

La lumière est sublime et le décor magique. La surface turquoise et impassible du lac reflète les montagnes. On en fait le tour en quelques enjambées, profitant de la solitude de ce matin d’été.


Informations utiles

💧 Accès: depuis La Gouille (arrêt de bus ou parking gratuit)
💧 Durée: environ 40 minutes de montée, retour par le même chemin
💧 Niveau: facile, probablement un peu glissant sur le début de la montée s’il a plu



ENCORE PLUS DE JOLIS LACS ALPINS?

3 commentaires sur « Un joyau dans la montagne »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s