Le guide de ton été en Suisse

Ce titre est bien prétentieux mais j’assume. Sans surprise, les vacances de cet été seront très certainement helvétiques pour beaucoup d’entre nous (dit la meuf qui revient d’une semaine en France). Ça tombe bien: la Suisse offre une super diversité de paysages et d’activités. Voici mes recommandations pour un été à la maison à base de visites, de sport, de culture et de surprises.

Lire la suite de « Le guide de ton été en Suisse »

En équilibre au-dessus du lac de Brienz

Depuis Interlaken, quelques heures de marche permettent d’atteindre le sommet de l’Augstmatthorn. Est-ce que j’ai eu peur plus d’une fois pendant cette randonnée? C’est possible. Est-ce que la vue sublime qui couronne l’ascension en valait largement la peine? Absolument.

Lire la suite de « En équilibre au-dessus du lac de Brienz »

Mission fraîcheur dans les gorges de l’Areuse

Des sentiers étroits et sinueux, des herbes folles, de larges blocs de pierre couverts de mousse, des arbres coiffés de lianes indomptables, des cascades jaillissantes et des torrents bouillonnants. Bienvenue dans la jungle neuchâteloise.

Lire la suite de « Mission fraîcheur dans les gorges de l’Areuse »

Dans la vallée des cascades

Avec sa vertigineuse cascade, Lauterbrunnen peint l’un des plus célèbres paysages de Suisse. Tu as forcément déjà vu des dizaines de représentations de la photo qui ouvre cet article. Pourtant, rien ne peut estomper la magie de découvrir un endroit pareil de ses propres yeux. Surtout après plus de deux mois sans sorties et en excellente compagnie.

Lire la suite de « Dans la vallée des cascades »

L’ardeur fragile

Le monde rouvre. Les vadrouilles reprendront doucement d’ici très peu de temps; de timides excursions d’abord, pas trop loin, pas trop longtemps. Mais tu t’en doutes, ce n’est pas une raison pour cesser d’arpenter les environs. Il y a justement un magnifique champ fleuri tout près de chez moi.

Lire la suite de « L’ardeur fragile »

Randonnée avec vue sur le lac des Quatre-Cantons

En Suisse centrale, le Rigi surplombe le lac des Quatre-Cantons. À cheval entre les cantons de Lucerne et de Schwyz, il offre plusieurs jolies options de promenade quelle que soit la saison. Une destination parfaite pour une journée d’hiver étonnamment printanière.

Le week-end passé, j’avais le temps et l’envie de partir quelque-part en Suisse et j’ai choisi Weggis. Ou plutôt, Weggis m’a choisie; j’ai laissé booking me trouver un hôtel au meilleur prix, n’importe où en Suisse. Lorsque je suis tombée sur la photo de la chambre avec vue sur le lac, je n’ai pas hésité longtemps avant de réserver.

Lire la suite de « Randonnée avec vue sur le lac des Quatre-Cantons »

Randonnée hivernale jusqu’au Seealpsee

J’ai l’impression qu’on parle trop peu de la région d’Appenzell, notamment parce qu’elle se trouve environ au bout du monde. Mais ces derniers jours, j’avais envie de voir autre chose. Le choix n’a pas été difficile puisque le décor magique du Seealpsee me faisait de l’œil depuis longtemps. Je pensais y aller plutôt en été, mais finalement pourquoi attendre?

Lire la suite de « Randonnée hivernale jusqu’au Seealpsee »

À vélo électrique dans le Parc Jura vaudois

Au nord du canton de Vaud, accolé à la frontière française, se situe une vaste zone géographique réunie sous le nom de Parc Jura vaudois. J’ai eu dernièrement l’opportunité de m’y promener en e-bike pendant deux jours. Une jolie expédition entrecoupée de rencontres enrichissantes et de visites à base de terroir, de nature et de traditions.

Lire la suite de « À vélo électrique dans le Parc Jura vaudois »

Les marmites glaciaires de l’Alp Mora

L’automne peine à imposer ses couleurs à un mois d’octobre encore trop chaud. Ce n’est donc pas trop tard pour te partager la suite de mon périple estival aux Grisons. Cette randonnée plutôt exigeante m’a emmenée à la découverte d’une fascinante curiosité géologique.

Lire la suite de « Les marmites glaciaires de l’Alp Mora »

Flims et les lacs sauvages des Grisons

Tu connais mon credo: «Pas besoin de partir au bout du monde pour être émerveillé». De ma fenêtre sur la Broye vaudoise, les Grisons ont justement un goût de bout du monde. Et pourtant… J’ai sauté dans le train un soir après le travail et je suis arrivée à Coire en moins de 2h30, pour une parenthèse en pleine nature plus que convaincante.

Lire la suite de « Flims et les lacs sauvages des Grisons »